Boutique Biologiquement.comDu soufre contre la fatigue, le stress et la douleur

  Posté par msm.biologique.bio       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Le soufre bio est le troisième minéral le plus abondant dans le corps humain après le calcium et le phosphore. On le trouve principalement au niveau des muscles, de la peau et des os. Il est très répandu dans la nature sous forme naturelle isolée ou combiné à d’autres éléments.

Il est un des constituants des protéines et au vu de ses nombreux rôles dans le corps, il est un minéral d’importance majeure. On le trouve principalement dans tous les fruits et les légumes frais qui ont poussé sur des sols riches en micro-organismes car ceux-ci contribuent à sa bonne absorption par les végétaux.
Or, la surexploitation des sols et l’utilisation de traitements phytosanitaires ont contribué à sa déplétion, ce qui a pour conséquence la présence de quantités moindres dans les végétaux que nous mangeons.

Du soufre bio contre la fatigue, le stress et la douleur

L’importance du soufre bio

Près de la moitié du soufre bio de l’organisme se trouve dans les muscles, la peau et les os. L’autre moitié est répartie dans le reste des tissus. Il joue donc un rôle majeur dans le maintien de l’architecture du corps ainsi que dans de nombreux processus métaboliques..

Le méthylsulfonylméthane bio (MSM) soulage naturellement la douleur articulaire en favorisant la formation de tissu conjonctif sain dans les articulations et les muscles.
Le méthylsulfonylméthane bio (MSM) soulage naturellement la douleur articulaire en favorisant la formation de tissu conjonctif sain dans les articulations et les muscles.

Les atomes de soufre bio sont nécessaires au maintien des liaisons protéiques et la nature de celles-ci va déterminer l’activité biologique des protéines. Par exemple, les cheveux et les ongles se composent d’une protéine aux liaisons « dures » nommée kératine qui est très riche en soufre bio, tandis que le tissu conjonctif et les cartilages contiennent des protéines aux liaisons « souples ». Avec l’âge, les tissus souples ont tendance à perdre de l’élasticité conduisant aux rides de la peau, à des muscles raides et à des articulations douloureuses.

Ainsi, une carence en soufre bio risque de contribuer à ces problèmes liés à l’âge.

En dehors des liaisons protéiques, le soufre est également nécessaire à la bonne structure et à l’activité biologique des enzymes. En cas de carence, les enzymes (dont on trouve certaines formes dans les graines germées) ne peuvent jouer pleinement leur rôle. Or, à cause d’enzymes insuffisamment actives sur le plan biologique, il risque de s’ensuivre des problèmes de santé dus à un moindre fonctionnement des divers processus métaboliques.

Comment est-il absorbé par l’organisme ?

Le soufre bio connaît un mode d’absorption identique aux acides aminés soufrés au sein de la muqueuse intestinale. La digestion commence par dégrader les acides aminés et il en résulte la formation de sulfites aux propriétés toxiques. Mais ces sulfites subissent par la suite un processus qui les transforme en sulfates pleinement exploitables. L’excès de sulfates est ensuite évacué par les reins. A noter que les sulfates jouent un rôle préventif contre le vieillissement et l’apparition de maladies en neutralisant certains composés toxiques.

Le soufre bio joue également un rôle important dans :
– Le système de transport d’électrons et dans les réactions métaboliques au sein des mitochondries (les usines à énergie de vos cellules).
– La synthèse du glutathion qui est issu de la cystéine (un acide aminé soufré) et qui est essentiel à la détoxication des oxydants de type peroxydes issus de la respiration cellulaire.
– La bonne exploitation de la vitamine B1 (thiamine) et la conversion des glucides en énergie par la vitamine B8 (biotine).
– La synthèse d’intermédiaires métaboliques majeurs (ex le glutathion).
– La régulation des sécrétions des muqueuses rhinopharyngées et bronchiques.
– Divers processus de détoxication, en particulier au niveau du foie.
– La bonne efficacité de l’insuline chargée du contrôle de la glycémie.

Votre alimentation contient-elle suffisamment de soufre bio ?
Seulement deux des 20 acides aminés (normalement) présents dans la nourriture contiennent du soufre bio :

1. La méthionine, qui ne peut être synthétisée par l’organisme et doit être fournie par l’alimentation.

2. La cystéine, qui est synthétisée par le corps et nécessite pour cela un apport alimentaire régulier de soufre bio.

Aucun de ces deux acides aminés n’est stocké dans l’organisme et tout excès alimentaire est rapidement oxydé sous forme de sulfate, excrété au travers des urines ou stocké sous forme de glutathion.
Parenthèse au sujet de ce dernier : il est composé de trois acides aminés : la cystéine, le glutamate et la glycine. Il est l’antioxydant le plus puissant de l’organisme et contribue au maintien du pouvoir antioxydant des autres antioxydants.

Le moyen idéal d’apporter du soufre bio est l’alimentation bio. Le soufre bio provient exclusivement des protéines alimentaires :
– D’origine animale : poissons, volailles et boeufs issus de l’agriculture biologique (rappelons que le soufre bio est assimilé en plus grande quantité par les plantes poussant sur des sols riches en micro-organismes, d’où l’intérêt d’une origine biologique d’animaux ayant consommé des végétaux eux aussi bio).
– On trouve donc aussi du soufre bio dans les végétaux mais en quantité moindre. Aussi, bien que je ne prône pas la consommation de produits animaux à outrance, inutile de préciser que les vegan/végétaliens/végétariens courent plus de risques de carence en soufre bio.

Au sujet des besoins en soufre bio d’un individu, il n’existe pas réellement de données fiables. Certains nutritionnistes recommandent un apport de 13 mg par kilo et par jour pour les femmes et de 14 mg pour les hommes.

Voici quelques sources alimentaires végétariennes de soufre bio

Oeufs bio Légumes frais et crus Ail Oignon
Jeunes pousses de choux de Bruxelles Asperges Choux kale Germe de blé

Le MSM bio, une forme organique de soufre bio
Malgré son acronyme et son nom un tantinet barbare (Méthylsulfonylméthane), le MSM bio est bien une forme naturelle et organique de soufre, au potentiel antioxydant élevé. Il représente une importante source de soufre organique bio pour le corps et possède de nombreuses propriétés. Certains troubles de santé associés à de faibles concentrations en MSM bio incluent :

Fatigue chronique
Dépression
Haute sensibilité aux stress physiques et psychologiques
Troubles dégénératifs divers (vieillissement accéléré notamment)
En outre, le MSM bio possède de très intéressantes propriétés anti-inflammatoires et est bénéfique dans la prévention des troubles cardiaques.
Il a également été démontré qu’il est capable de dégrader les plaques d’athéromes au sein des artères.

Les autres bénéfices apportés par le MSM bio incluent
Réduction des douleurs chroniques Amélioration de l’absorption, au niveau cellulaire, de nombreux nutriments (Vitamines A, B, C, D, E, acides aminés, sélénium, calcium, magnésium, coenzyme Q10). Prévention du cancer. Réduction voire l’élimination des douleurs musculaires et des crampes.
Amélioration des processus de détoxication Réduction des symptômes allergiques. Action antiparasitaire contre : Giardia, Trichomonas, Ascarides, Nématodes, Enterobius et autres vers intestinaux.
Amélioration du fonctionnement pulmonaire en permettant à l’organisme une meilleure exploitation de l’oxygène.
Prévention des troubles neurologiques par la réparation de dommages oxydatifs et par la restauration de l’élasticité et de la perméabilité des membranes cellulaires.
Prévention et réduction des symptômes des maladies auto-immunes en combattant l’inflammation chronique.
Prévention du diabète par le soutien d’une saine production d’insuline. Augmentation de la force et de l’endurance. Réduction du stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *